L’ergothérapie pour améliorer les capacités physiques et la santé mentale des travailleurs

L’ergothérapie, c’est l’autonomie

L’ergothérapie pour travailleurs vise  à améliorer les capacités d’une personne et à lui permettre de développer plus d’autonomie. L’ergothérapie a pour but d’améliorer la qualité de vie des gens aux prises avec une problématique de santé. Les ergothérapeutes du Groupe Ergo Ressources cumulent en moyenne 13 années d’expérience et ont développé une expertise pointue concernant la réadaptation au travail. Nos cliniques sont situées à Saint-Bruno, Saint-Hyacinthe, Vaudreuil, Valleyfield, Saint-Léonard et Val-Bélair.

Qu’est-ce qu'un ergothérapeute?

L’ergothérapeute en réadaptation professionnelle de nos cliniques du travailleur a pour mission d’aider les travailleurs en arrêt de travail ou à risque d’arrêt de travail à améliorer leurs capacités pour se maintenir ou retourner au travail. Suite à un arrêt de travail, le rôle de travailleur est mis en pause et le fonctionnement au quotidien devient aussi un défi. L’ergothérapeute du fait de son approche globale incluant l’aspect physique, psychologique et social (travail) vise une réadaptation et un retour au travail durable.

Lorsque survient la maladie, un accident de travail ou de la route, la personne peut rapidement perdre des capacités physiques en plus de vivre avec de la douleur aiguë ou chronique et de la détresse psychologique. En effet, cet événement peut aussi être associé à une augmentation du stress, de l’anxiété, des difficultés à dormir, etc. Dans ce contexte, des gestes autrefois banaux peuvent devenir une montagne insurmontable et la routine autrefois bien rodée est complètement désorganisée. L’ergothérapeute accompagne la personne, un pas à la fois, pour franchir la distance la séparant du sommet de cette montagne.

Concrètement au Groupe Ergo Ressources, l’ergothérapeute en santé physique :

  • Évalue ce que la personne est capable de faire (capacités) à l’intérieur de sa journée en considérant, sa capacité physique, mais également l’impact de la douleur, de la fatigue, du stress sur cette capacité.
  • Évalue, sommairement en clinique ou plus spécifiquement sur les lieux de travail, les exigences du poste (ex; nombre de tâches différentes, les charges soulevées, les postures, etc.).
  • Établis un programme d’activités thérapeutiques pour aider la personne à augmenter ses capacités et apprendre à gérer la douleur et la fatigue.
  • Propose de nouvelles stratégies pour éviter de se blesser ou augmenter les symptômes. Ces stratégies tiennent compte du contexte spécifique de la personne, de son milieu de travail, des contraintes, etc. Nous personnalisons parce qu’il n’est pas toujours possible d’utiliser les bons principes ergonomiques dans toutes les situations de travail. Il faut adapter ces principes à la réalité de chacun.
  • Trouve des solutions, avec le travailleur et si possible l’équipe autour de lui (conseiller, employeurs) pour faire autrement les tâches de travail qui pourraient être trop difficiles en raison de la blessure. Le saviez-vous? Parfois ces solutions sont simples et peu ou pas coûteuses.
  • Propose un plan de retour au travail parce qu’une des clés d’un maintien au travail réussi est de graduer progressivement les tâches de travail en fonction des capacités de la personne. Cela lui permet même bien souvent de poursuivre l’évolution de sa condition tout en étant au travail.
  • Accompagne en milieu de travail la personne pour graduer l’ajout des tâches et favoriser une diminution des obstacles de retour au travail. Un mandat qu’il effectue de façon concertée avec le travailleur, le conseiller et le milieu de travail.
  • Au besoin, adapte les tâches et le poste de travail aux capacités permanentes ou temporaires de la personne.
  • Et le plus important : l’ergothérapeute est à l’écoute de la personne et de son milieu. Ce professionnel tente d’adapter son intervention le plus possible en adéquation avec les valeurs, les besoins et la réalité propre à chaque individu et chaque milieu.

Encore plus concrètement :

M. Tremblay est manutentionnaire, il s’est blessé au dos. Il ne peut pas soulever plus de 5 kilos alors que son travail exige 15 kilos fréquemment dans la journée. L’ergothérapeute propose donc un programme d’activités pour augmenter progressivement sa capacité à soulever une charge. Toutefois, M. Tremblay explique à son ergothérapeute qu’il n’a pas toujours la possibilité de bien plier ses genoux et garder le dos bien droit lorsqu’il soulève ses charges. Ils discutent et analysent ensemble les tâches et les obstacles qui l’inquiètent et trouvent des solutions. Entre temps, M. Tremblay est retourné au travail, il a été en mesure d’appliquer les stratégies. Elles fonctionnent pour la plupart, mais il y a quelques tâches qui le questionnent encore. Le conseiller en réadaptation de la CNESST, accepte une visite de poste de travail et l’ergothérapeute s’y rend pour voir sur place la problématique et discuter avec l’employeur de solutions concrètes. Ensemble, en considérant les besoins de l’employeur en termes d’efficacité et les contraintes d’espace, des solutions sont proposées et elles s’avèrent bénéfiques pour tous les travailleurs! Monsieur reprend son travail confiant et outillé pour faire face aux obstacles qu’il rencontrera. Un travail d’équipe gagnant -gagnant!

L’ergothérapeute en santé mentale :

  • Évalue les capacités de la personne: à maintenir son niveau d’énergie, son organisation au quotidien, sa capacité à réagir adéquatement devant une décision, à être attentif  et sa capacité à gérer son stress entre autres.
  • Évalue les obstacles au niveau du fonctionnement de la personne: les peurs, les croyances, le sentiment d’efficacité personnel, la perte d’intérêt, les difficultés cognitives, etc.
  • Élabore un programme d’activités thérapeutiques pour aider la personne à recouvrer ses capacités avec confiance. Il a comme objectif que la personne s’engage à travers ce processus comme acteur principal. L’autodétermination est constamment au coeur des préoccupations des ergothérapeutes en santé mentale.
  • Guide la personne dans l’accomplissement de ce programme par une écoute active et une recherche constante de stratégies adaptées.
  • Propose un plan de retour au travail graduel et adapté aux capacités de la personne. Cela lui permet même bien souvent de poursuivre l’évolution de sa condition tout en étant au travail.
  • Accompagne le retour au travail par des suivis en clinique ou en milieu de travail.

Et encore plus concrètement :

Madame Évrell est infirmière en CHSLD. Ces derniers mois ont été très éprouvants et elle a vécu un épuisement professionnel. Son énergie va un peu mieux, mais elle ne se voit pas faire une journée complète de travail et encore moins du temps supplémentaire! Elle a de la difficulté à dire non; les besoins sont tellement grands! Comment arriver à un juste équilibre pour lui permettre un rétablissement durable? L’ergothérapeute évalue d’abord les obstacles au retour au travail; manque d’énergie, n’arrive pas à se lever le matin, madame peut prendre 2 heures pour faire sa routine du matin et elle vit de l’angoisse juste à penser au travail, car elle craint de faire des erreurs. Elle fait une sieste le jour et ne fait presque plus aucune activité à la maison et oublie tout. Madame Évrell ne sait plus par où commencer pour aller mieux.

Lors de sa rencontre avec son ergothérapeute, ils élaborent ensemble un plan de réactivation progressive pour la reprise d’une routine plus stable entre autres. Il a pris soin de bien noter les activités qui sont significatives donc motivantes pour madame, car la réactivation doit commencer par ces activités. Il enseigne à Madame comment planifier et organiser des activités à accomplir dans sa journée et l’aide à se fixer des objectifs atteignables pour éviter de s’épuiser et d’augmenter son anxiété. Le but est de vivre du succès! À chaque rencontre ceux-ci sont révisés et ajustés selon le degré de réussite. Un programme d’exercice physique toujours selon les intérêts de madame est également mis en place. Les exigences cognitives (mémoire, attention) de son travail sont importantes et madame Évrell débute aussi des exercices et activités de stimulation cognitive. À mesure qu’elle s’active à la maison, Madame note que son niveau énergie augmente, elle reprend confiance qu’elle est capable de faire quelque chose, elle ne voit plus chaque petite tâche comme étant insurmontable. À force de réussir à s’activer, une routine s’installe ce qui a pour effet d’être structurant et d’améliorer ses capacités, son sentiment d’efficacité personnelle et sa confiance en ses capacités de travail. Elle discute à chaque rencontre de ses réussites et de ses obstacles et s’amorce chaque fois une recherche de solution permettant de mettre en place aussi des outils pour le futur : comment prioriser, quand dire non pour conserver l’équilibre, comment gérer le stress, etc. Le retour au travail est également abordé au moment opportun durant la thérapie afin de bien la préparer et bien planifier ce retour.

La démarche en ergothérapie de Mme Évrell implique l’apprentissage de stratégies diverses et la mise en place des actions concrètes de sa part qui aura aussi des résultats bien concrets soit au final le retour à la vie normale!

Ergothérapie pour travailleurs
Prenez un rendez-vous
Nos professionnels de l’ergothérapie offrent une aide adaptée aux besoins de la clientèle.
Prenez rendez-vous à la clinique d'ergothérapie la plus près de chez vous!