Troubles musculo-squelettiques (TMS)

Votre travail vous fait mal?
Courbature, tendinite, bursite, lombalgie, tour de rein, douleur musculaire, raideurs articulaires, syndrome du tunnel carpien… nous avons tous déjà entendu ces termes à quelques part. Que cela soit à la télévision, au travail ou bien dans un cabinet de médecin, ces termes font presque partie de notre quotidien, mais sait-on vraiment ce qu’ils veulent dire?

Troubles musculo-squelettiques liés au travail
Toutes ces conditions peuvent être regroupées dans la même famille, celle des troubles musculo-squelettiques (TMS). Si on peut retracer l’origine de la blessure à une occupation, on parle alors de TMS lié au travail (TMSLT). Un TMS peut être défini comme étant des atteintes inflammatoires ou dégénératives aux structures des muscles, tendons, ligaments et os, causé par une sursollicitation articulaire (application d’une force excessive, répétitive ou continue, parfois combinée à une posture contraignante, à l’exposition aux vibrations ou au froid) (CSST, 2014). Plus simplement, il s’agit de blessure musculaire, articulaire ou nerveuse qui est due à une activité physique intense ou soutenue.

Aiguë, subaiguë et chronique
Les diagnostics de TMS sont classés en trois catégories : aiguë, subaiguë et chronique. Une condition est aiguë dans les 4 premières semaines qui suivent l’événement. Elle est subaiguë durant la période se situant entre 4 et 12 semaines, alors qu’on la qualifie de chronique si elle persiste plus de 12 semaines. Les stratégies de traitements sont différentes selon le stade de la condition. Il est généralement plus facile de traiter une condition alors qu’elle encore dans la phase aiguë, c’est pourquoi il est important d’agir dès que les symptômes apparaissent plutôt que d’attendre plusieurs mois.

Comment traite-t-on les TMS?
Si un TMS rend votre travail pénible, plusieurs avenues de traitements se présentent à vous. Par exemple, un ajustement de votre poste de travail par un ergothérapeute pour améliorer votre posture et votre confort, des traitements en physiothérapie pour identifier et corriger des faiblesses musculaires ou encore des séances de kinésiologie pour vous aider à retrouver toutes les capacités physiques nécessaires à votre emploi.

D’une façon générale, les physiothérapeutes seront ceux qui verront le client rapidement dans la phase aiguë, si cela ne permet pas le rétablissement complet, l’introduction de l’ergothérapie selon certains critères sera bénéfique dans la phase subaiguë. Une réévaluation notamment en équipe interdisciplinaire est nécessaire pour orienter la personne lorsque la phase chronique est atteinte.

Peu importe où vous êtes dans les différents stades de la réadaptation, nous pouvons toujours vous guider et vous conseiller.

N’hésitez pas à nous contacter.

Sophia Bacon

Sophia Bacon, ergothérapeute et ergonome, travaille pour Groupe Ergo Ressources depuis 2001. Elle est passionnée par sa profession et inconditionnellement dévouée à sa clientèle. En tant qu'ergothérapeute, sa réputation n'est plus à faire en réadaptation physique et mentale. Outre sa pratique d'ergothérapeute, elle réalise l'étude des facteurs de risque dans les entreprises et propose des solutions en aménagement, outillage et organisation. Comme ergonome, elle est reconnue dans le milieu par sa rigueur, mais également pour sa capacité à mettre les travailleurs en confiance et trouver des solutions novatrices dans un esprit gagnant-gagnant. Sophia est également une formatrice captivante. Ses ateliers portant sur la santé mentale au travail et sur l'ergonomie sont très appréciés, en anglais comme en français.

Laisser un commentaire